L’écologie comme idéologie : le spectre d’EELV

Il y a quelques années encore, trier ses déchets était un loisir de hippie. Aujourd’hui, ne pas le faire, c’est être soi-même une ordure, un égoïste, et tant qu’on y est, un affameur d’Afrique. Les deux dernières élections en témoignent, une écologie moralisatrice et culpabilisante pénètre tous les jours un peu plus avant dans les consciences. Elle y a aujourd’hui gagné une place de choix. Lire la suite