Au service des femmes en situation de détresse: et si l’avortement n’était pas la meilleure solution? (par C.R.)

images«Défendre l’avortement, c’est défendre la dignité et la liberté des femmes comme celles des hommes ; c’est défendre leur droit au bien-être sexuel, leur droit à vivre leur sexualité sans répression ni dépendance». Telle est la vision de l’avortement défendue par le planning familial. 40 ans après la loi Veil, un amendement voté à l’Assemblée Nationale replace ce sujet au centre des débats publics. C’est aussi l’occasion de revenir sur les liens unissant avortement et liberté de la femme, et sur ce statut de droit fondamental. Finalement, le féminisme peut-il se satisfaire de ce droit? Lire la suite